SUIVEZ L’ACTUALITÉ DE LA CLINIQUE VÉTÉRINAIRE ONEVET



Parasites et APE

13 mars 2018
Chien-Gratte-Olha-Rohulya-1200x778.jpg

Les beaux jours arrivent et avec eux les parasites. Si la majorité d’entre eux sont présents toute l’année, leur quantité augmente avec le réchauffement au printemps, et il devient encore plus nécessaire de vérifier les traitements anti-parasitaires de nos compagnons canins et félins.

Quels parasites ?

Les puces

Petits insectes piqueurs, les puces sont présentes dans nos maisons toute l’année (en particulier depuis l’avènement du chauffage individuel !). Mais les larves et les œufs éclosent particulièrement au printemps, du fait des températures plus clémentes, ce qui accroit de façon importante la population de ces parasites très difficiles à éradiquer. Outre l’aspect désagréable de ces insectes sauteurs (ce n’est jamais amusant de s’apercevoir que son chien ou son chat grouille de puces…), leur salive, qu’elles injectent lors de leur repas de sang, peut transmettre un ver intestinal au chien, Dipylidium caninum. Certains animaux sont de plus allergiques à leur salive.

Les tiques

Ces acariens de la famille des arachnides (comme les araignées) sont eux aussi présents toute l’année, sauf au plus fort de l’hiver lorsque les températures sont négatives. Le printemps est l’une de leurs saisons préférées, puisqu’elles chassent en particulier dans les herbes hautes et qu’elles adorent les températures de 15 à 20°C ! Elles posent non seulement problème du fait de la gêne qu’elles occasionnent lorsqu’elles se nourrissent sur l’animal porteur, mais aussi et surtout parce qu’elles peuvent transmettre des maladies graves aux chiens et aux chats, comme la piroplasmose, l’ehrlichiose, ou la maladie de Lyme (borréliose).

Les phlébotomes

Ces petits insectes piqueurs très proches des moustiques sont présents en particulier dans le sud de la France. Ils transmettent en particulier les leishmanies, des parasites microscopiques responsables de la leishmaniose chez le chien.

Les moustiques

Ces insectes volants et suceurs de sang ne sont pas seulement les fléaux de l’espèce humaine. Chez le chien et le chat, ils peuvent transmettre des vers, les Dirofilaria, qui peuvent causer de graves troubles cardiaques ou dermatologiques en fonction de leur variété.

Les aoûtats

Les larves de ces petits acariens rougeâtres parasitent les animaux en se réfugiant dans les zones à peau fine (au creux des oreilles, entre les doigts…). Eux aussi se nourrissent de sang, et cela peut provoquer de fortes démangeaisons et des lésions de grattage et léchages parfois très importantes.

 

Les produits anti-parasitaires externes (APE)

Pour lutter contre l’infestation de votre compagnon par ces parasites, le meilleur moyen est un traitement anti-parasitaire régulier. De nombreux produits existent (pipettes, comprimés, colliers, spray…) avec des caractéristiques et des applications différentes. Pour choisir votre anti-parasitaire, mieux vaut en parler avec votre vétérinaire, qui vous conseillera le produit le plus adapté à votre animal et à son mode de vie.

 

ATTENTION : n’utilisez jamais un produit anti-tique pour chien sur votre chat avant d’avoir pris l’avis de votre vétérinaire, certains de ces produits sont mortels pour les chats !

Clinique Vétérinaire du Loup

Clinique Vétérinaire du Loup22, Bd. Honoré Teisseire 06480 La Colle-sur-LoupTél. 04 93 32 61 40RDV et URGENCES